Education

Oakland, États-Unis

Un roman feuilleton pour réussir : La Télénovela Le Grand Café

C.E.O. Women

March 24, 2011

Un programme de télévision populaire encourage un plus grand public à apprendre une seconde langue.

Yessica Alfaro, C.E.O. Women Graduate, Owner, Yessica

 

Faîtes la connaissance de Sylvia, une immigrante du Mexique, qui a un talent remarquable pour faire des petites réparations. Elle essaie de lancer aujourd’hui son entreprise « répare tout ». Chaque semaine Sylvia et ses trois amies, qui viennent de la Chine, du Vietnam et de Haïti, se rencontrent au Grand Café pour partager les défis auxquelles elles font face tandis qu’elles essaient de lancer leur propres entreprises micro-financées aux Etats-Unis.

Voilà le scénario autour de la télénovela Le Grand Café, qui donnera aux femmes immigrantes à faible revenus les capacités et les compétences d’anglais dont elles auront besoin pour lancer leurs propres petites entreprises.

Les Télénovelas sont des romans-feuilletons télévisés énormément populaires, d’origine sud-américaine. Basé sur ce format, le Grand Café suivra la vie et les amours de quatre femmes ordinaires, tout en enseignant l’anglais ainsi que certaines compétences commerciales aux femmes immigrantes et réfugiées, chez elles, d’une manière flexible et commode.

Bien que les histoires du Grand Café soient celles de ces immigrantes, le contenu éducationnel de la télénovela est basé sur un cours donné par C.E.O Women (Création d’opportunités économiques pour les femmes) qui offre une formation de 16 semaines pour aider les femmes immigrantes à développer des compétences d’entrepreneurs tout en apprenant l’anglais. Chaque épisode du Grand Café dure 28 minutes et enseigne l’anglais ainsi que des compétences commerciales telles que le marketing, certaines questions légales, la négociation, la finance, le réseautage et comment s’adresser au public.

Farhana Huq, fondatrice de C.E.O. Women a dit :« Le but est de rendre le programme beaucoup plus accessible et intéressant. Les novelas, produites directement en format DVD, seront distribuées aux femmes pour qu’elles puissent tout de suite commencer le programme, de chez elles en tout confort, mais avec accès aux ressources d’enseignants. »

Contrairement à d’autres programmes de formation sur DVD, Le Grand Café attirera des femmes qui autrement se sentiraient intimidées ou peu disposées à s’engager dans une telle formation. Il pourra aussi toucher les femmes qui ne peuvent pas se déplacer à cause de la distance, ou d’autres engagements de famille ou de travail – la télénovela se déplace chez elles. Les épisodes vidéo sont disponibles à travers une combinaison de DVD, d’émissions et de distribution en ligne et sont accompagnés d’un cahier de travail pour les études indépendantes. Avec Le Grand Café, C.E.O.Women espère toucher un plus grand nombre de femmes qu’auparavant. Comme les DVD peuvent facilement être partagés, le Grand Café se prête bien au marketing viral. May Oliveros est diplômée du programme depuis un an et a réussi à ouvrir son propre salon de beauté. Très souvent, elle joue le Grand Café sur la télé du salon pour inspirer ses clientes.

Un effet multiplicateur…

Depuis 2000, C.E.O. Women a fourni aux femmes immigrantes et réfugiées les outils nécessaires pour leur donner un pouvoir économique. Les clientes de C.E.O.Women sont toutes des femmes, 94 % gagnent de bas ou de moyens revenus (selon les données de HUD et HHS), 25 % sont seules chefs de famille et 100 % des clientes sont immigrantes ou réfugiées provenant du monde entier.[1]

Rien qu’en 2008, C.E.O.Women a desservi plus de 400 femmes dans la zone baie de San Francisco, par le biais d’orientations, de formation, d’ateliers et de services de consultation.

Avec le Grand Café, C.E.O. Women espère augmenter à plus de 1 000 en 2009, le nombre de femmes qu’ils touchent et répéter les résultats impressionnants qu’ils ont atteints jusqu’à présent. Par exemple, en moyenne, les diplômées du programme de 16 semaines ont augmenté leurs revenus de foyer de 28 000 $, pendant que 87 % des participants ont amélioré leur anglais écrit et parlé. Les diplômées du programme ont tendance à lancer des petites entreprises telles que des restaurants, des services de restauration ou de thérapie de massage ainsi que des entreprises de vente en ligne. Une diplômée récente a ajouté : « C.E.O. Women m’a donné la confiance et les compétences dont j’avais besoin pour diriger un commerce réussi et je suis fière de ce que j’ai accompli. Si vous avez un rêve, C.E.O.Women vous aidera à développer les compétences nécessaires pour atteindre votre objectif. » Diplômée de C.E.O. Women Janet Orok, propriétaire de Lady J Catering.

Un aperçu du Grand Café…

Sylvia travaille de longues heures pour lancer son commerce « répare tout », mais il n’y a pas que du travail au Grand Café. Le café est tenu par le beau célibataire Antonio. Un jour, quand la machine espresso d’Antonio tombe en panne, Sylvia est là pour la réparer. Elle retire l’épingle de ses cheveux pour l’utiliser dans la réparation immédiate de la machine – et au moment ou ses longs cheveux noirs tombent sur ses épaules, leurs regards se rencontrent et Antonio est rapidement fol amoureux de Sylvia, habituellement si timide…

Pour des ressources liées à cette Bonne Idée, consultez la barre à droite.


(Les statistiques sont fondées sur C.E.O. Women’s 2007 Annual Survey Résultats).

Making it Work for You:

  • Explorer de nouvelles méthodes de communication et de medias – de YouTube à FaceBook et à vos propres podcasts, la technologie peut vous aider à rendre votre message accessible à un plus grand public.
  • N’ayez pas peur d’être créatifs ! Recherchez des façons amusantes et différentes pour engager votre public ciblé.
  • Quand vous explorez des technologies ou des medias nouveaux, souvenez-vous qu’il faut toujours, en priorité, développer des messages clés et un contenu clair et bien comprendre les besoins et les préférences de votre public.

Maytree