Travail

Toronto, Canada

Cela porte loin, la main-d’œuvre multilingue : réussir globalement en exploitant la diversité

Thales Canada transportation business

February 22, 2015

Dans l'exercice de ses affaires globales, un employeur tire parti de la main-d'œuvre multilingue d'une ville pour rapprocher les cultures

thalesAu sujet de la communication Thales Canada en sait long. Qu’il s’agisse des systèmes de signalisation pour les lignes urbaines, de l’avionique ou des postes militaires de contrôle-commande, la société en effectue des livraisons à des clients domestiques ainsi qu’internationaux. Elle sait en plus que lorsque 90 % de vos affaires sont réalisées hors du Canada, c’est bien un atout d’avoir une main-d’œuvre multilingue.

C’était à Toronto que la société française multinationale, un leader mondial dans les systèmes électroniques, a su mettre en action ce principe. L’un de ses trois sites canadiens, Toronto est la plus grande ville du pays et une plaque tournante pour les affaires ; elle est aussi l’une des villes les plus diversifiées au monde. En témoigne sa devise officielle : « La diversité : notre force. »

« Le bassin de talents à Toronto est un atout majeur, » dit Michael Mackenzie, vice-président, systèmes de transport terrestre. « Cela a certainement facilité notre succès. Pour gérer les projets globaux de plusieurs millions de dollars il faut des négociations délicates et de solides relations de travail. Face à des clients basés, par exemple, en Asie ou au Moyen-Orient, nous procurons un avantage concurrentiel du fait que notre personnel comprend leurs cultures et leurs valeurs et peut parler couramment la langue locale. C’est critique que nos clients aient confiance en notre compréhension. De telles capacités nous permettent d’éliminer les obstacles et de mieux comprendre et fournir des solutions répondant à leurs besoins particuliers. »

Pouvoir tenir une conversation dans d’autres langues n’est que le début.

Travailler avec des équipes multiculturelles

Dans le bureau de Thales Canada à Toronto, la moitié des employés hautement qualifiés sont des immigrants issus de plus de 29 pays et parlant en tout plus de 30 langues. Les ingénieurs en représentent 70 %, leur formation et leur expérience ayant été acquises partout dans le monde.

Monsieur Mackenzie croit qu’une main-d’œuvre diversifiée aide à renforcer des compétences essentielles au sein de la culture du milieu de travail, où souvent on arrive à des solutions d’affaires grâce à une approche collaborative et un esprit d’équipe. Par exemple, il arrive quelquefois qu’un projet global se constitue d’un consortium de fournisseurs où Thales s’occupe de développer le système de contrôle ferroviaire et les autres s’occupent de fournir les trains et l’infrastructure. Savoir comment travailler dans et entre les équipes multiculturelles, c’est aussi important que de comprendre les besoins du client.

Thales recrute en fonction des compétences tout d’abord. Bien des fois, le candidat est interviewé dans sa propre langue, les employés qui la partagent ayant été désignés pour aider à évaluer les compétences et l’expérience de leur futur collègue. On entend rarement les mots « expérience canadienne » alors qu’on accueille et discute à fond l’expérience internationale.

La formation en langue anglaise n’est pas tellement pour aider l’employé à s’installer que pour élargir ses compétences. La société paie aussi les cotisations à des associations professionnelles et rembourse les frais de scolarité afin que les ingénieurs dotés d’expérience internationale puissent établir leurs droits de pratique.

Succès

Les nouveaux embauchés immigrants peuvent s’inspirer du fait que des postes de haute direction sont occupés par des immigrants. Et le taux de rétention ayant dépassé 95 %, c’est évident que les employés immigrants se sont investis dans une carrière gratifiante avec la société.

« En fin de compte notre tâche, c’est de vendre et de mettre en œuvre des solutions sécuritaires, » dit monsieur Mackenzie. « Avoir recours à un personnel diversifié qui comprend des immigrants de formation et d’expérience internationales, cela nous permet de développer et de fournir plus efficacement de telles solutions et d’offrir à nos clients un niveau de satisfaction plus élevé. »

Les efforts de Thales Canada pour mieux intégrer les immigrants qualifiés au marché du travail de la région du Grand Toronto ne sont pas passés inaperçus. En 2010, son unité commerciale de transport a gagné le prix annuel « Appui à l’immigration de RBC » décerné par le Toronto Region Immigrant Employment Council (TRIEC).

Dans sa soumission, Thales Canada a vigoureusement insisté sur le lien direct qui existe entre le succès de l’entreprise et son personnel immigrant qualifié ainsi que sur la grande satisfaction manifestée par celui-ci à l’égard de son emploi.

Making it Work for You:

  • Les communautés de diaspora peuvent fournir des employés qui parlent et comprennent la langue et la culture des clients sur les marchés étrangers.
  • Les entreprises de toutes tailles se donnent un avantage concurrentiel en tendant la main aux nouveaux immigrants.
  • En recrutant de nouveaux employés qui reflètent la diversité de la population locale, les employeurs aident à assurer l'intégration des immigrants.
  • De nouvelles compétences et ressources préalablement inconnues peuvent provenir de la diversité actuelle de votre main-d'œuvre. Qu'est-ce que fait votre entreprise pour profiter de celle-ci face à des groupes et des marchés qui se diversifient de plus en plus ?

Newsletter



Pour cette bonne idée, contacter:

Emmanuelle Bleytou, Transportation Solutions
105 Moatfield Drive
Toronto, Ontario, Canada,
M3B 0A4
416-742-3900, ext. 4014863
emmanuelle.bleytou(at)thalesgroup.com

Maytree