Participer

Wellington, New Zealand

Faire connaître la culture Maori aux nouveaux-venus : la stratégie de réinstallation régionale de Wellington, immigration Nouvelle Zélande, département du travail

Immigration New Zealand, Department of Labour

May 31, 2012

Une approche collaborative pour connecter les nouveaux venus avec les Maori, les autochtones du pays

« Kio Ora. Bienvenus à Aotearoa Nouvelle-Zélande. » Pour Pau Thang et sa famille, récemment arrivés à Wellington de la Birmanie (Myanmar), l’accueil traditionnel Kiwi leur a donné la chance de connecter avec la culture et le peuple de leur nouveau pays dans le Marae local, ou maison de rencontre traditionnelle Maori.

« Nous en sommes bien heureux, parce que c’est la première fois que nous avons eu l’expérience de la culture Maori, alors nous l’avons beaucoup appréciée. »

Le programme d’accueil « Marae Welcome » est offert par le biais des services pour nouveaux venus de Wellington aux personnes qui ont vécu en Nouvelle-Zélande depuis moins de cinq ans ; il est un des éléments clés de la stratégie de réinstallation plus généralisée du « Wellington Regional Settlement Strategy » (WRR). Selon le dernier recensement néo-zélandais en 2006, près de 23 % des résidents de la région de Wellington sont nés à l’étranger.  Un peu plus d’un quart de ce groupe sont des nouveaux venus récents.

Accueillir les nouveaux venus

Le programme d’accueil « Marae Welcome » connecte les nouveaux venus avec la population autochtone de la Nouvelle-Zélande et les aide à mieux comprendre l’importance de la culture Maori dans le pays. Les activités incluent des ateliers éducatifs sur le Traité de Waitangi (le document fondateur de la Nouvelle-Zélande en tant que nation), ainsi que sur la culture, la langue et l’histoire Maori. Des interprètes sont toujours présents pour surmonter les barrières linguistiques parmi les participants.

La programmation offre des aperçus pratiques ainsi que culturels. Par exemple, une introduction au « kaitiakitanga » (le rôle des Maoris en tant que gardiens de l’environnement) permet de partager les coutumes Maori au sujet de l’écologie tout en informant les nouveaux venus des protocoles de pêche du pays.

Répondre aux temps qui changent

« Aotearoa (la Nouvelle-Zélande) est bien différente de ce qu’elle était il y a 10, 20 ou 30 ans, » contemple le Hon. Mahara Okeroa, un chef de tribu respecté et ancien membre du parlement. « Aujourd’hui nous accueillons comme on devrait le faire … j’applaudis l’initiative. »

Le programme « New Migrant Marae Visits » a été mis en œuvre grâce à des partenariats entre le gouvernement local et Maori Iwi dans chacune des cinq municipalités qui y participent. Les leaders Marae ont travaillé avec les conseillers WRSS du gouvernement pour assurer que les nouveaux venus aient la meilleure expérience possible et qu’il y ait un dialogue véritable avec le peuple Maori. Les municipalités s’occupent de la publicité et recrutent les participants à travers les coordonnateurs de soutien à la réinstallation locale, qui opèrent au sein de chaque conseil municipal.

Bénéficier des résultats

« Je suis reconnaissante d’avoir eu cette opportunité d’en apprendre plus sur la culture de mon nouveau pays, » dit Anika, récemment arrivée des Pays Bas.

La rétroaction des participants et de leurs hôtes Maoris a été enthousiaste. Les Marae locaux disent que leur expérience les a aidé à se connecter avec les communautés de nouveaux venus. Plusieurs Marae ont même incorporé un élément de l’accueil de nouveaux migrants dans leurs activités annuelles du jour de Waitangi commémorant la signature du traité.

Le modèle de partenariat a aussi renforcé les connections entre les municipalités et les Marae locaux et a créé un contexte utile dans lequel tous les acteurs peuvent se réunir pour discuter les impacts de la migration et les changements démographiques des communautés locales – parfois avec des conséquences inattendues.

Après avoir participé à un accueil de nouveaux venus à Wellington City, un membre du réseau d’affaires Maori Te Awe s’est dit impressionné par la valeur de leurs compétences et relations internationales. Il en a résulté un partenariat avec le conseil municipal de Wellington pour organiser un événement de réseautage pour les affaires Maoris-chinoises. Les réussites se propagent rapidement – une expo d’affaires avec les membres de la communauté indienne est maintenant en voie de développement.

Making it Work for You:

  • Bien faire démarrer le programme. Du personnel dédié au développement communautaire et des stratégies de marketing ciblés assurent que les nouveaux venus se connectent au programme.
  • Engager toutes les parties prenantes dans la conception du programme encourage le sentiment d’en être maître. Les participants communautaires doivent avoir la flexibilité de pouvoir formuler le contenu et le type de programmes offerts pour refléter les perspectives et les besoins locaux.
  • Un dialogue continu est essentiel pour établir les relations. Les partenariats entre Marae et gouvernements municipaux de toute la région ont participé à des évènements régionaux pour parler du programme qu’ils ont développé ensemble et pour partager leurs histoires de réussite.

Maytree