Planification

Madrid, Espagne

D’espace public à terrain commun

Ville de Madrid

March 14, 2012

Un programme de revitalisation des espaces publics est conçu afin de réunir des communautés interculturelles.

La place publique. Chaque ville ou bourg en a au moins une – et de nombreuses autres si on compte les parcs, les boulevards, les bords d’eau et les cafés en plein air où les gens se rencontrent ou viennent seuls pour voir défiler le monde.

C’est dans ces espaces publics que nous rencontrons le plus souvent, et par hasard, nos voisins : nous observons leurs chiens quand ils reniflent un nouvel arbre, nous rencontrons quelqu’un qui habite au coin de notre rue, nous écoutons des amis discuter de politique et des familles faire des plans pour une prochaine sortie. Ces espaces partagés sont des endroits autant réels que métaphoriques où les résidents de la ville peuvent se réunir, et où les communautés peuvent avoir l’expérience d’un terrain commun.

C’est donc peu surprenant que la ville de Madrid, cherchant à promouvoir l’intégration et faciliter les changements sociaux occasionnés par une immigration croissante, a décidé de le faire en portant son attention sur les espaces publics. Pendant les dernières dix années, la population immigrante de Madrid a décuplé. Aujourd’hui, plus de 17 pourcent de ses citoyens sont nés à l’étranger, provenant de 183 différents pays.

En 2009, le conseil municipal de Madrid a initié un programme de revitalisation des espaces publics, ciblé spécifiquement à l’intégration immigrante. Le programme est né de la tradition dans la culture hispanique de rencontres dans les rues et les espaces en plein air de la ville, et de l’utilisation plus fréquente de ces espaces par les immigrants. Il vise à encourager des interactions positives entre les anciens et les nouveaux résidents de Madrid quelque soit leur culture, et ainsi de développer une culture partagée autour de l’utilisation des espaces publics de la ville.

Terrain commun, espaces partagés

Le programme des espaces publics fait partie d’une initiative plus ample, le Plan de Madrid pour la coexistence sociale et interculturelle. Introduit au départ en 2005 comme Plan de Convivencia, il se concentra sur un programme d’actions spécifiques sur l’immigration et établit un nombre de services pour promouvoir l’intégration et la capacité de tous ses citoyens de vivre ensemble. Quatre ans plus tard, la deuxième phase fut lancée, guidée par trois principes de base : ( Four years later, Phase Two )

« Le premier est l’universalité, par lequel nous nous engageons proprement à nous préoccuper de tous les habitants de Madrid, quelque soit leurs origines ou état légal. Puis, nous avons les principes d’intégration active et de coexistence interculturelle, qui illustrent le besoin qu’ont les services municipaux d’absorber le phénomène de l’immigration dans toute sa complexité. » -Introduction

Avec le but de développer les derniers éléments en particulier, le Plan de Madrid « se concentre sur les mécanismes et les actions qui, au-delà de simplement pourvoir un abri, permettent une incorporation complète et libre des immigrants dans la société de Madrid » – dont notamment l’utilisation des espaces publics.

L’un de ses objectifs est de promouvoir les connaissances interculturelles entre nouveaux voisins en leur permettant de célébrer leurs évènements culturels traditionnels, et en créant de nouvelles façons d’élargir la Convivencia (coexistence) dans les espaces publics en soutenant les rencontres interculturelles dans les écoles, les parcs, les terrains de sports et autres institutions municipales.

Par le biais du Plan de Madrid, les espaces publics de 21 quartiers autour de la ville sont animés par une programmation conçue pour stimuler l’engagement communautaire. Plus de 50 agents municipaux d’intervention sont actifs dans les parcs et les places de la ville, pour promouvoir des activités « visées à encourager la coexistence entre voisins. »

L’équipe d’intervention est multidisciplinaire, multiculturelle et formée afin de pouvoir travailler avec des communautés de nombreuses différentes origines. Les activités vont d’expositions sur le racisme, à des célébrations de festivals ethniques ou religieux particuliers, de ligues sportives à des ateliers intergénérationnels. Des centaines d’activités se déroulent tous les ans (440 entre janvier et octobre 2010) avec la participations de dizaines de milliers de personnes.

La réussite

Le programme des espaces publics de Madrid a été reconnu à travers l’Espagne et est maintenant inclus dans les études de meilleures pratiques applicables aux villes. Il a aussi été reconnu par le projet de l’Union Européenne OPENCities.

Making it Work for You:

  • Les espaces publics prennent des formes différentes, celles de parcs et de places de ville, de passages souterrains et d’abri d’autobus. Est-ce que votre ville a pensé à comment transformer ces espaces en lieux inclusifs et où tous les membres de la communauté se sentent les bienvenus ?
  • Transformer les espaces publics en terrains communs pour la communauté demande une consultation au sein de la communauté, et des efforts d’intervention et de marketing proactifs.
  • Investissez en personnel d’intervention pour promouvoir la visibilité de la programmation municipale dans les espaces publics et pour assurer que votre projet réussisse.

Newsletter



Pour cette bonne idée, contacter:

Anna Calamita , City of Madrid
Plaza de Cibeles
Spain,
28014
914801287
calamitapa@madrid.es
http://www.madrid.es/inmigracion

Maytree