Participer

Madrid, Espagne

En première ligne pour l’intégration

Policía de Fuenlabrada

October 6, 2011

Inspirer confiance dans les services de police communautaires par la consultation et le recrutement loca

Les policiers, à cause de leur rôle unique dans la société, doivent être sensibles aux besoins et aux opinions de la communauté qu’ils servent et protègent.

Lorsque la communauté veut faire confiance aux services de police et leur donner son respect, les relations entre les deux sont plus fortes et plus efficaces.

Dans le district de Fuenlabrada, à la périphérie de Madrid, les services de police locaux mettent en pratique ces principes pour fortifier la cohésion sociale et la confiance.

Située à 20 km au sud de Madrid, la ville de Fuenlabrada compte 205 000 habitants dont un grand nombre de jeunes, ce qui est un reflet du changement démographique rapide dans la région. Plus de 30,4 pourcent de la population ont moins de 25 ans, et plus de 16 pourcent sont des non ressortissants. Les groupes les plus importants proviennent du Maroc, de l’Équateur ou de la Roumanie.

Entre les années 2000 et 2005, on a vu se tripler le nombre de nouveaux-venus dans la région. Les leaders municipaux se sont rendus compte alors qu’il fallait faire davantage si on voulait un milieu propice à l’intégration des immigrants et réduire la discrimination qui lestouche.

Avec le soutien des délégations municipales, le conseil municipal de Madrid a instauré un « Plan directeur pour la coexistence sociale et interculturelle », qui vient d’être renouvellé et sera en vigueur jusqu’à l’année 2012.

C’est grâce à des organismes communautaires tels que les services de police qu’on a pu réaliser ce Plan.

La police : en première ligne pour l’intégration

La police de Fuenlabrada a depuis longtemps reconnu que les agences publiques devraient refléter leurs communautés clientes. Une démarche proactive a donc été élaborée pour augmenter la diversité au sein de la police et, à l’extérieur, pour renforcer les liens communautaires.

S’appuyant sur des initiatives existantes de recrutement de femmes, les services de police de Fuenlabrada proposent maintenant un programme gratuit de formation pour les minorités et les enfants issus de minorités voulant y être admis (à condition de répondre aux critères d’admission de base).

A l’interne, conformément à ces activités extérieures, tous les officiers ont droit à des cours de sensibilisation culturelle et de diversité.

Afin de se rendre plus accessibles et de se lier avec des communautés diverses, les services de police offrent des séances d’information traitant de la législation espagnole et du processus judiciaire, pour aider les nouveaux-venus à tenir compte de leurs droits ainsi que de leurs obligations. Pour être sûrs que cette approche soit significative et efficace, la police a aussi convoqué un forum communautaire dont les membres sont tirés d’organismes de droits, de groupes religieux et de communautés diverses.

Celui-ci a évolué en un forum consultatif mensuel permettant aux policiers de se mettre en contact régulier avec la communauté et donc d’identifier des problèmes émergents et de s’entretenir de préoccupations en cours (p. ex., comment normaliser les procédures des services de police communautaires dans le but de prévenir la discrimination).

Pour que ces efforts soient mieux connus, toutes ces informations ont été alors traduites en roumain, en arabe et en anglais et ont fait partie d’une importante campagne multilingue de sensibilisation des citoyens à propos de leurs droits.

Du local au global

En juin 2010, à la suite du succès de ces consultations communautaires, le  Manifeste pour la gestion policière de la diversité a été lancé par la Fundación Secretaria do Gitano, la Fundación Pluralismo y Convivencia, le Projet de justice Société ouverte et l’Unión Nacional de Jefes y Directivos de Policía Local (Unijepol). L’Amnistie internationale a voulu y participer en qualité d’observateur. Le Manifeste donne des recommandations proactives pour que les services de police reflètent bien la diversité de leur clientèle en même temps qu’ils favorisent la sécurité publique.

En plus, les organismes signataires ont accepté de fonder une « Plate-forme pour la gestion policière de la diversité », ouverte à toute agence communautaire voulant aider la police locale à devenir plus accessible et plus adaptée aux exigences de sa société diverse, en garantissant un traitement égal aux groupes minoritaires les plus vulnérables.

Toutes ces activités font partie maintenant d’une initiative globale, dans laquelle figurent : (de l’Espagne) la Police locale de Gérone, la Police catalane, l’École de police de Catalogne, l’Académie de la police locale de la Communauté de Madrid ; (de l’Angleterre) le Ministère britannique de la défense, la Police métropolitaine de Londres, la Police du comté de Leicester ; (de la Hongrie) la Police nationale, l’Académie de police et le Ministère de l’intérieur.

Making it Work for You:

  • Des séances d'information traitant de la législation et du processus judiciaire peuvent aider les nouveaux-venus à tenir compte de leurs droits ainsi que de leurs obligations,
  • Les campagnes de sensibilisation, si on les veut efficaces, doivent engager non seulement l'agence responsable mais toute la communauté. Votre organisme, qu'a-t-il fait pour y intéresser toutes les parties prenantes ?
  • Avant de lancer un nouveau programme ou service, il faut mettre vos idées à l'épreuve avec un grand nombre de citoyens représentatifs de la communauté pour vous assurer d'une approche gagnante.
  • Reconnaître et publiciser les bonnes pratiques ainsi que toutes les activités et résultats positifs.
  • Augmenter la confiance des communautés locales, c'est augmenter aussi l'efficacité des programmes et services locaux. Et le fournisseur de services se sent plus assuré, plus satisfait de son travail.

Newsletter

Pour cette bonne idée, contacter:

David Martín Abánades
Policía de Fuenlabrada
Fuenlabrada
Madrid, Spain,
dmabanades(at)ayto-fuenlabrada.es
http://www.ayto-fuenlabrada.es


Maytree