Participer

Los Angeles, États-Unis

Mobiliser le vote des immigrants!

PILA, Partnership for Immigrant Leadership and Action

March 24, 2011

La formation des citoyens et leur participation à la politique – les nouveaux immigrants y trouvent une voix

La Californie est la destination principale pour les immigrants aux États-Unis. L’état voit arriver plus de 325 000 personnes annuellement : la population actuelle des immigrants est plus de 9,9 millions, c’est-à-dire, 27,2 pour cent de tous ceux qui habitent l’état, avec le résultat que les immigrants et les communautés de minorités visibles sont devenus une force politique en puissance.

Mais comment mobiliser une population d’ immigrants qui parlent plus de 250 langues différentes ? Qui vivent et travaillent souvent séparément dans des groupements géographiques et ethniques ? Et qui se fréquentent ou se parlent très peu – même quand leurs intérêts se ressemblent ou se chevauchent ?

C’était ce défi que voulait confronter la campagne Mobilize the Immigrant Vote (MIV) [Mobiliser le vote des immigrants] : établir des relations entre les communautés tout en s’adressant aux problèmes et aux conséquences de la faible participation électorale parmi ces groupes.

Pendant l’élection générale de 2000, les citoyens blancs non hispaniques représentaient 48 % de la population de l’état mais 71 % de ceux qui avaient voté. Cela voulait dire que pour tous dix immigrants éligibles à voter, environ six s’étaient inscrits mais seulement trois avaient vraiment voté.

Cet écart était inquiétant. L’état de Californie fait usage fréquent des scrutins pour décider des questions majeures de la politique générale. Dans les années récentes, les électeurs en Californie ont approuvé plusieurs initiatives particulièrement nuisibles aux immigrants, telle que cette initiative de renflouement dont l’intention était de limiter l’accès aux services sociaux, aux soins de santé et à l’éducation publique. En plus, on a pris conscience du fait que si la participation électorale des immigrants ne s’améliorait pas, les politiciens ne s’intéresseraient plus aux questions qui les touchent.

La campagne MIV de 2004 était la première de toutes les campagnes électorales dans l’état qui avait visé explicitement à développer une coalition multiethnique parmi les organismes travaillant dans les communautés d’ immigrants et à renforcer leurs capacités d’inscrire, d’éduquer et de mobiliser leurs électeurs pour une meilleure participation électorale.

Six organismes s’occupant des droits d’ immigrants et de la lutte contre la pauvreté ont collaboré pour mener la campagne MIV en s’avérant que le travail autour des élections est une stratégie-clé dans le mouvement, plus grand et à long terme, de justice sociale.

MIV a réussi à appuyer et à relier les efforts de 112 organismes travaillant avec 15 communautés ethniques différentes dans 17 comtés californiens pour augmenter la participation civique des groupes d’ immigrants et pour faire que ceux-ci s’unissent autour de questions et de soucis communs.

Les organismes qui se sont joints à la campagne MIV ont formé de nouvelles relations avec d’autres organismes et, en mobilisant plus de 1 200 bénévoles communautaires, ont sensibilisé les médias, ethniques ou grand public, à l’importance du vote.

Grâce aux efforts des 112 organismes participants, la campagne MIV de 2004 a vu des résultats vraiment impressionnants, y compris :

  • + de 20 521 électeurs se sont inscrits
  • + de 70 000 cartes MIV affichant les droits des électeurs ont été distribuées en 7 langues
  • + de 21 655 guides MIV à l’intention des électeurs immigrants ont été distribuées en 7 langues
  • + de10 012 membres de communautés immigrantes ont participé à des événements et des activités communautaires ayant pour but l’éducation des électeurs
  • Dans le sous-ensemble des électeurs contactés par les organismes participant à la campagne MIV, 73 % sont allés voter, dont 69 % pour la première fois ou après une longue absence

Ces résultats ont été répétés pendant la campagne MIV de 2006. Le programme MIV a eu un succès fou, en engageant les immigrants dans le processus civique à un pourcentage bien plus élevé que celui des électeurs nés dans le pays. Et pendant que le pourcentage des électeurs immigrants par rapport à sa population actuelle est faible, par rapport à l’ensemble de l’électorat il a augmenté quatre fois plus vite dans les élections récentes que celui des groupes non immigrants.

Le contexte

Connu autrefois sous le nom de Northern Californian Citizenship Project (NCCP) [Project de citoyenneté de la Californie nord], le Partnership for Immigrant Leadership and Action (PILA) a étéle fer de lance du programme MIV en 2004. Dans le succès de la campagne MIV de 2004 PILA a vu s’affirmer sa théorie du changement social dans laquelle les organismes communautaires sont considérées comme une infrastructure essentielle pour développer un leadership à la base et pour catalyser la participation civique et politique dans les communautés locales.

Pendant plus de six ans, PILA a soutenu la participation civique et politique des immigrants à travers des programmes innovateurs de renforcement de capacités, visant à relier les divers organismes communautaires par l’entremise d’ élections propices au changement. C’est une approche qui aborde les élections en tant que stratégie à long terme pour effectuer des changements, en se concentrant sur l’élaboration de relations et la stimulation des communautés plutôt que sur les résultats du scrutin. Cette stratégie s’occupe surtout de renforcer les organismes ainsi que les communautés en les rendant plus visibles, en forgeant de nouvelles alliances et en construisant une base plus solide de dirigeants et de bénévoles communautaires.

Puisque les organismes communautaires peuvent se joindre pour profiter de relations existantes, ainsi que de confiance et de leur présence continue dans la communauté, elles se trouvent particulièrement bien situées pour former et mobiliser les électeurs lors des élections. Mais, beaucoup de ces organismes manquent de compétences, de soutien et d’ outils nécessaires pour le faire avec efficacité.

Par exemple, environ un tiers des organismes qui se sont joint au programme, n’auraient pas travaillé sur les élections sans le MIV, et 95 % ont dit qu’elles voulaient faire partie des futures campagnes MIV.

En 2006, suite à ces expériences et ces leçons, PILA a sorti une trousse à outils destinée à aider les organismes à travers le pays, à planifier et à exécuter les élections propices au changement avec leurs communautés immigrantes. PILA a aussi dirigé la section consacrée au renforcement des capacités pendant la campagne MIV de 2006, à travers la Californie.

Pendant la récente élection fédérale aux États-Unis, la campagne MIV de 2008 s’est rendue nationale en recrutant la participation d’ électeurs immigrants à travers le pays. Afin d’appuyer les efforts de ses partenaires communautaires en Californie, le groupe MIV Collaborative de Los Angeles a développé des matériaux multilingues d’éducation pour les électeurs (campagne de 2008), a mené une formation électorale, de base et à l’intention des médias, et a organisé des forums communautaires pour analyser comment situer le programme MIC dans les guides pour électeurs immigrants. L’influence de la campagne MIV de 2008 sur les résultats de l’élection fédérale reste encore à être mesurée – mais celle du vote des immigrants a été considérable.

Pour des ressources de bibliothèque liées à cette Bonne Idée, consultez la barre à droite.

Making it Work for You:

  • Considérez les élections comme une stratégie à long terme pour effectuer des changements tout en vous concentrant sur l'élaboration des relations et la stimulation des communautés plutôt que sur les résultats du scrutin.
  • Dans toutes les campagnes il faut coordonner les communautés. Déterminez s'il y a une élection locale ou une question affectant un quartier qui pourrait être utilisée comme un rappel aux diverses communautés de bâtir des relations entre elles..
  • Invitez à participer ceux et celles qui ont des rôles différents dans l'organisme (par ex., l'exécutif et les directeurs de programmes, l'équipe organisationnelle et celle de portée externe, les bénévoles et les leaders communautaires émergeants).
  • Créez plein d'occasions pour les participants de se construire un réseau ou de créer des relations.
  • Demandez-vous s'il y a une question qui pourrait vous engager suffisamment – mais par l'intermédiaire d'un autre organisme que celui que vous auriez normalement choisi d'habitude.

Newsletter



Pour cette bonne idée, contacter:

Mari Ryono, Coordinating Director
M0bilize The Immigrant Vote California, Collaborative, Los Angeles Office
Mobilize the Immigrant Vote
Los Angeles, 2533 W. Third St., Suite 101, United States,
90057
(323) 363-3970
mari(at)mivcalifornia.org
http://www.mivcalifornia.org

Maytree