Planification

Oslo, Norvège

Oslo Extra Large

Ville d'Oslo

October 6, 2011

Rendre le leadership municipal responsable de ses politiques d’inclusion

On penserait à Oslo, tout comme d’autres nouvelles villes-portes, plus en termes de montagnes et de fjords que pour sa situation urbaine ou son succès en matière d’intégration des nouveaux-venus.

Un pays géographiquement isolé et sans passé colonial, Oslo n’est pas un destinataire naturel de tendances historiques de migration. En effet, jusqu’à récemment, la Norvège était un pays d’émigration nette.

Cependant, ce n’est plus le cas. Oslo reçoit un nombre important de chercheurs d’asile et de réfugiés et, vu sa taille, est devenu l’un des plus grands centres de réception en Europe.

La municipalité d’Oslo a fait de la diversité et des idéaux d’inclusion et d’harmonie une partie intégrale de l’identité de la ville..

OXLO – Oslo Extra Large

En juin 2001, à la suite d’un meurtre à motivation raciale, la ville d’Oslo lança une campagne de haut niveau pour cultiver et promouvoir la diversité culturelle. La ville passa à l’unanimité une résolution et adopta une charte reconnaissant l’égalité de tous les citoyens et érigeant un engagement à la tolérance, au respect mutuel et à la compréhension.

Le résultat, c’était OXLO, la campagne Oslo Extra Large.

Basée sur le document de valeurs spéciales pour Oslo, « Oslo – une ville pour tous », la campagne se faisait une partie essentielle de la stratégie d’urbanisme plus général. Celui-ci est devenu un document-clé pour le Plan d’action contre le racisme, le nazisme et l’intolérance de la ville d’Oslo, ainsi que pour le Plan d’action pour un traitement égalitaire des employés municipaux – l’intention de toutes ces mesures étant de rendre la ville plus tolérante et libre de racisme ou de préjugés.

OXLO – Oslo Extra Large est une campagne à long-terme de prise de conscience, conçue pour rendre la capitale norvégienne une ville plus tolérante à travers un effort axé sur les activités et des citoyens et de la municipalité : « La municipalité d’Oslo s’entend faire refléter la diversité de sa population parmi ses fonctionnaires et ses leaders et dans la nature des services qu’elle fournit. »

En premier lieu, la campagne s’est concentrée sur la jeunesse, avec des activités telles que des jardins d’enfants subventionnés, des projets à niveau scolaire, des bourses accordées aux immigrants, des bulletins d’information culturels, et ainsi de suite. Préparer la prochaine génération pour le futur interculturel de la ville faisait partie de la stratégie initiale, ainsi que la réalisation que le réseau social qui existe à travers les services pour les enfants et les jeunes est énorme – amis, familles, écoles – et que les écoles elles-mêmes sont des centres communautaires d’information importants.

En 2005, la campagne OXLO et sa généreuse approche à la diversité – « taille unique pour tous » – a reçu un mandat renouvelé pour dépasser les bonnes intentions et les gestes symboliques et rendre la ville responsable de ses politiques. Un nombre de mesures à l’échelle de la ville entière ont été introduites, pour augmenter la diversité culturelle au moyen d’une gouvernance municipale effective, par exemple, en adressant les critères d’embauche du gouvernement municipal, en encourageant la participation politique à travers la citoyenneté active, et en soutenant une plus grande coopération entre les agences, le gouvernement local et les autres fournisseurs de services.

Oslo – une ville pour tous !

Aujourd’hui Oslo est une ville de près de 600 000 habitants. Plus de 26 pourcent de la population et 50 pourcent des enfants ont des origines minoritaires. La diversité fait confortablement partie du paysage urbain et, grâce à une approche basée sur des normes établies à l’échelle municipale, est devenue une partie de plus en plus importante de sa structure et de ses institutions.

En 2009, 20 pourcent (12 des 59 membres) du conseil municipal d’Oslo avaient des origines minoritaires, et cinq des sept partis politiques du conseil avaient une représentation minoritaire. Une nouvelle affiche de la campagne OXLO (ci-dessus) montre des représentants de cinq partis politiques se tenant la main autour du slogan : « Nous voulons être la ville d’Oslo pour tous. Une ville de tolérance pour les différences et la diversité. Tenons-nous côte à côte, et non pas dos à dos…. »

Le Conseil d’organismes immigrant d’Oslo (RiO) date de l’année 1988. Le leader de cet organe consultatif est élu par le gouvernement municipal ; ses 300 membres sont élus par des organismes servant les migrants pour représenter les intérêts des communautés. Depuis 2004, les agences municipales, les districts municipaux et le gouvernement municipal lui-même sont obligés de consulter RiO sur tout ce qui concerne le développement des services publics afin d’assurer que l’on réponde aux besoins des usagers d’origine minoritaire.

De plus, les non-citoyens qui ont résidé légalement en Norvège pendant trois ans ont le droit au vote dans les élections locales, et l’hôtel de ville d’Oslo a accueilli les cérémonies de citoyenneté depuis la révision et l’expansion de l’acte de citoyenneté en 2006

D’autres changements dûs à la campagne OXLO :

  • Les agences publiques doivent se conformer à 15 critères obligatoires lors du recrutement, y compris celui d’interviewer au moins une personne d’ethnicité minoritaire qualifiée pour le poste;
  • Une unité municipale spéciale de gestion de crise a été établie en 2005 avec des représentants de 15 différents organismes pour répondre rapidement aux incidents qui impliquent les jeunes, la violence et le racisme;
  • L’établissement en 2005 du bureau pour la diversité et l’intégration (EMI) permet une fonction de contrôle de la campagne OXLO et soutient les consultations avec les groupes minoritaires et les fournisseurs de services d’ONG;
  • Une démarche proactive quant aux compétences interculturelles de toute la ville, y compris des outils tels que le « miroir de diversité » (DM), un engin d’évaluation utilisé par les services publics pour développer une culture et un profil d’organisation qui sont représentatifs de la diversité de la société. Le DM est utilisé maintenant par les écoles, les jardins d’enfants et les bureaux d’emploi et de services sociaux pour développer un profil de diversité qui peut être utile pour contrôler et améliorer les attitudes et les codes de conduite implicites et pour planifier comment rendre leur services mieux adaptés aux usagers d’origine minoritaire.
  • Des outils de communication dédiés, tels qu’un bulletin internet intitulé « OXLO Bulletin » qui souligne les succès de la campagne OXLO et un site Web pour « la diversité culturelle dans les médias » qui attire l’attention sur les concerts, les expositions et les festivals organisés par des artistes d’origine minoritaire.

Un effort municipal constant est assuré pour reconnaître, surveiller et célébrer la diversité : du bulletin OXLO hebdomadaire détaillant des performances de théâtre jusqu’aux kiosques d’information communautaires en passant par le prix annuel OXLO accordé par la municipalité pour les réalisations spéciales dans le domaine des activités anti-racisme.

Succès …

En 2005, la ville d’Oslo a réaffirmé son engagement à la campagne OXLO, et par la suite a encastré les principes qui sous-tendent le manifeste OXLO dans un chapitre important de son plan directeur de 2008, intitulé « Oslo Towards 2025 » (Oslo va vers 2025)

En février 2010, le maire d’Oslo est devenu signataire de la première « charte pour les villes d’intégration » d’EUROCITIES et l’étude d’un tiers indépendant de « Intercultural Cities », un programme joint du Conseil de l’Europe et de la Commission européenne, a noté :« L’engagement de la ville d’Oslo envers l’intégration des migrants est sans aucun doute sincère et l’expertise de ses fonctionnaires qui le mettent en pratique est admirable. Oslo obtient un excellent classement en comparaison avec d’autres villes dans une vaste gamme de politiques et de pratiques d’intégration … et un nombre important et varié de partenaires provenant de la société civile sont impliqués dans le développement et l’application de cette politique. »

Principalement, le succès de la campagne OXLO correspond à celui des minorités ethniques de la ville.

Le niveau de chômage est bas – 5% à peu près – et le niveau d’éducation est élevé, avec des élèves de deuxième génération surpassant leurs pairs originaires du pays dans certains districts et passant avec succès à l’éducation universitaire ; 13% des étudiants de l’Université d’Oslo et 17% de ceux au Collège universitaire d’Oslo sont d’origines minoritaires.

Making it Work for You:

  • Le soutien du leadership municipal local, à partir du bureau du maire, est nécessaire pour assurer une large base de soutien à une campagne multi stratégique comprenant nombreux participants, initiatives et organismes tirés de toute la communauté ;
  • Réévaluez régulièrement vos objectifs de campagne pour qu’ils continuent à s’aligner avec les besoins de la communauté ;
  • Réévaluez et révisez les activités de la campagne ainsi que ses messages pour qu’ils restent actuels, pertinents et faciles à atteindre ;
  • Les campagnes communautaires les plus réussies engagent la communauté entière depuis leur conception jusqu’à leur application ; elles ne se jugent pas seulement par leurs résultats. Comment savoir si votre approche est inclusive ? Participative ?
  • Quand était la dernière fois que vous avez mesuré la diversité dans votre organisme, votre projet ou votre département ?

Newsletter



Pour cette bonne idée, contacter:

Toralv Moe , Ville d'Oslo
Senior Adviser, Education and Cultural Affairs
Oslo, Norvège,
0037
+4792261962
toralv.moe (at) radhuset.oslo.kommune.no
http://www.oslo.kommune.no

Maytree