Vivre

Bilbao, Spain

Placer la santé des femmes dans les mains des femmes

Ayuntamiento de Bilbao, Programa Mujer, Salud y Violencia

November 19, 2012

Promouvoir la santé des femmes dans les communautés d’immigrants à travers des « agents d’autonomisation »

Comment adresser la santé et la sécurité des femmes immigrantes dans des communautés marginalisées ou minoritaires difficiles à accéder ? A Bilbao, cela s’est fait à travers des « agents d’autonomisation », des femmes formées pour s’entraider dans le confort de leur propre foyer et sans souci de discrimination ou de répercussions.

En 2008, la ville de Bilbao a été mobilisée par la mort tragique d’une jeune femme à la suite d’un avortement et la preuve que ceci n’était peut-être pas un cas isolé. La recherche suggère que le manque d’informations et d’accès aux services a augmenté la vulnérabilité des femmes marginalisées et minoritaires dans le domaine de la santé. Avec un œil fixé sur la poussée démographique de la ville et un taux de natalité élevé parmi ses nouveaux immigrants, la municipalité a choisi de concentrer sa nouvelle stratégie de promotion de la santé sur les femmes.

Développé par le Bureau pour l’égalité, la coopération et la citoyenneté de Bilbao, le programme primé « Programa Mujer, Salud y Violencia (Femmes, Santé et Violence) » promeut la santé sexuelle et reproductive parmi les femmes immigrantes, ainsi que la prévention en relation à la violence basée sur le genre et des questions liées à l’identité culturelle et sexuelle. Le programme vise aussi à habiliter certaines femmes à participer et à devenir des leaders dans leurs propres communautés.

Le Meilleur des Mondes

Bilbao est la ville la plus importante de la région basque au nord de l’Espagne et, comme pour beaucoup d’autres villes en Espagne, l’immigration est de plus en plus cruciale pour son avenir. Depuis 2000, Bilbao n’a pu maintenir sa population de près de 354 000 habitants que grâce à l’arrivée continuelle d’étrangers, ce qui a compensé pour le déclin de la population autochtone. Entre 2000 et 2010, le pourcentage de migrants est passé de 1 % à 8,2 % de la population, une tendance démographique qui serait susceptible de continuer vers la moyenne nationale de 12 % ou plus. Aujourd’hui, la majorité des habitants de Bilbao nés à l’étranger proviennent d’Amérique Latine, avec de nouvelles communautés de Roumains, de Chinois, de Roma et de nord-Africains et de ceux d’Afrique subsaharienne.

Agents d’autonomisation

La première étape pour la ville a été d’engager les communautés diverses de Bilbao. Afin d’approfondir leur compréhension des besoins des femmes immigrantes et pour une sensibilisation et une diffusion plus efficaces, les responsables du programme « Femmes, Santé et Violence » ont crée un partenariat avec des organismes communautaires. Ils ont aussi voulu promouvoir le rôle des institutions locales en tant que ressource.

Deuxièmement, les femmes qui avaient consenti à devenir des « agents d’autonomisation » ont été formées ; c’est à dire, cinq femmes de chaque groupe. Des agents de santé ont été sélectionnés pour leur potentiel de leadership et leur capacité de se connecter avec d’autres femmes dans leurs communautés. Leurs responsabilités incluaient : créer un lieu sécuritaire pour la conversation ; encourager les échanges interculturels ; et promouvoir l’effet multiplicateur qui vient de discussions au sujet de la violence basée sur le genre et sur la santé sexuelle par le biais de forums communautaires.

La réussite

En 2010, le programme « Femmes, Santé et Violence » a réussi à former 35 agents d’autonomisation ; en 2011, 26 femmes de plus ont reçu des diplômes du programme. Jusqu’à présent, 465 femmes immigrantes de 38 différentes nationalités y ont participé directement. La ville a aussi distribué plus de 3000 exemplaires d’une ressource imprimée et en ligne intitulé « Femmes, Santé & Violence : un guide pour les femmes », qui se concentre sur la santé sexuelle parmi autres sujets. Le guide a été publié en roumain, chinois, français, arabe, castillan et euskera ; 3000 exemplaires ont été distribués.

Le programme a été cité par le ministère du travail et de l’immigration espagnol comme exemple de la manière dont les conseils municipaux peuvent mettre en œuvre des plans locaux pour que la population prennent conscience de l’égalité de traitement et de la non-discrimination (2010). Le programme a aussi été cité comme meilleure pratique par le European Network OPENCities (2011).

Making it Work for You:

  • Une garderie d’enfants offerte pendant les ateliers de formation permettra à plus de femmes de participer et de prendre part au projet de façon active.
  • Une approche participative permet d’acquérir une perspective basée sur les besoins et les meilleures stratégies pour réussir au sein de la communauté ciblée ou de la zone desservie.
  • Cultiver un environnement sécuritaire et respectueux pour encourager la participation et l’apprentissage efficace.
  • Choisir des « agents » avec des compétences de leaders pour en attirer d’autres à se joindre à elles et aider à diffuser le message.

Newsletter



Pour cette bonne idée, contacter:

Idoia Uriarte Ercilla, Bilbao City Council - Department of Equality, Cooperation and Citizenship
Pza Venezuela 2, 4 th PTA
48001 Bilbao,
iuriarte @ ayto.bilbao.net
http://www.bilbao.net

Maytree