Education

Toronto, Canada

Pour les enseignants : des promenades du type communauté et du type croyance

Toronto District School Board

December 6, 2012

Les enseignants d’écoles du centre-ville apprennent à connaître la communauté en sortant de la salle de classe

Lorsque le Toronto District School Board (TDSB) [Conseil scolaire de la région de Toronto] a voulu trouver des moyens pour aider les enseignants à être plus réceptifs et adaptés dans leurs pratiques pédagogiques, c’était pour combler l’écart entre la maison, l’école et la communauté. Une approche a consisté à introduire les promenades du type croyance et du type communauté, auxquelles ont participé depuis 2008 les enseignants de certaines écoles du centre-ville de Toronto.

Le Toronto District School Board est le plus grand au Canada et l’un des cinq plus grands en Amérique du Nord. Avec près de 600 écoles de jour, le TDSB peut desservir près de 259 000 élèves du primaire et du secondaire dans le cadre du système scolaire normal. On l’a cité comme l’un des conseils les plus diversifiés au monde : plus de 80 langues y sont représentées (Bonnes idées en intégration : Intégration par l’intermédiare de l’éducation : à Toronto la deuxième génération se montre à la hauteur).

Dépasser la cour d’école

Avant de participer aux promenades, les enseignants doivent assister à une séance d’encadrement conçue pour leur permettre d’examiner de près leurs propres préjugés. On en assure le suivi avec un débreffage où il est question de partager, de consolider l’apprentissage et d’appuyer les prochaines étapes. Au programme, il y a deux types de promenades– communauté et croyance.

Promenades du type communauté. Souvent les enseignants dans les écoles du centre-ville de Toronto habitent d’autres communautés que celles où ils travaillent et donc n’auraient peut-être pas pris connaissance de la variété d’expériences de vie de leurs élèves. En s’y promenant, ils se laissent saisir par ce qu’il y a dans la communauté de beauté, de défi et de potentiel ainsi que par les ressources dont disposent les élèves et leurs familles. Ces promenades fournissent aux enseignants les outils et les expériences directes nécessaires pour créer un programme et un environnement scolaire qui sont adaptés à la culture et pertinents à la réalité locale. Les promeneurs ont l’occasion de visiter les agences communautaires du quartier, les parcs à proximité, les épiceries, les immeubles à appartements, les garderies et les centres de santé.

Promenades du type croyance. La croyance peut jouer un rôle essentiel dans le développement de l’enfant et son expérience d’apprentissage. Il faut que les enseignants soient informés de la diversité religieuse au sein de leur école si l’on veut qu’ils soutiennent l’élaboration de pratiques qui honorent et estiment cette diversité. Les participants aux promenades du type croyance rendent visite à des lieux de culte tels que les mosquées, les temples, les églises et les synagogues, où ils parlent à des chefs religieux du soutien offert aux élèves pratiquants par un système éducatif pluraliste.

« Participer à une promenade du type communauté et alors au débreffage avec mes collègues m’a fait comprendre qu’il y a très peu d’endroits au centre-ville où les élèves peuvent jouer en toute sécurité, » explique Bruce Currie, entraîneur d’enseignement et d’apprentissage, Model Schools for Inner Cities (écoles modèles de centre-ville).

« Il nous faut donc assurer une activité physique quotidienne pour que les enfants puissent démontrer leur apprentissage d’une façon kinesthésique et corporelle et non pas simplement à l’aide de papier et de crayons. »

La réussite

Après avoir participé à une promenade du type communauté ou croyance, de nombreux enseignants ont décidé de changer leur programme et leurs pratiques d’instruction pour mieux refléter l’expérience de leurs élèves. Les administrateurs, touchés de manière semblable, ont choisi de mettre en question et de redéfinir leurs objectifs scolaires ainsi que leurs décisions budgétaires. Plusieurs parents se sont dit plus enclins à faire confiance aux écoles où les enseignants ont participé à de tels événements.

« C’est avec fierté que j’ai vu tous ces gens professionnels arrivant chez moi ; je leur ai expliqué comment fonctionne une famille bengalaise, » a dit M. Mujib, parent à l’école primaire George Webster.

Le nombre de promenades du type communauté et du type croyance a augmenté progressivement depuis 2008. Au cours des années 2010 à 2012, les administrateurs et les enseignants de 15 écoles ont participé à une promenade « modèle » pour ensuite la reproduire localement. Tout le personnel du programme Model Schools for Inner Cities, desservant les écoles dans les zones prioritaires, suit une formation sur le processus et en fait usage pour soutenir l’enseignement innovateur et favoriser le bien-être des enfants aussi bien que l’engagement des parents et de la communauté.

L’initiative « TDSB Walks » a également fait partie d’une tournée de quatre villes en Allemagne que la fondation Maytree a organisée en novembre 2011, sous la rubrique Good Ideas from Toronto: An Exchange of Immigrant Integration Practices [Bonnes idées de Toronto : Un échange de pratiques d’intégration migrante].

Making it Work for You:

  • Assurer qu'à tous les niveaux du conseil scolaire on s'engage à des pratiques équitables et inclusives.
  • Positionner en tant qu’experts des élèves, des parents et des chefs religieux ou communautaires.
  • Avant les promenades, rencontrer des membres de la communauté, des chefs religieux et des parents pour assurer que tous les intervenants soient conscients de l'objectif.
  • Laisser du temps pour l'encadrement de la discussion (l'accent mis sur les points forts plutôt que les problèmes) ainsi que pour le débreffage.

Themes: Education


Maytree