Education

Francfort, Allemagne

« L’école pour maman et moi ! » : Des leçons de langue pour les parents

March 24, 2011

Rendre l'apprentissage linguistique à l'école possible pour les immigrants et leurs enfants tous ensemble!

Amar, âgé de 6 ans, et sa famille viennent d’immigrer de la Turquie à Francfort. Amar commencera l’école le mois prochain, et il attend avec impatience de rencontrer ses nouveaux amis et ses enseignants et d’apprendre l’allemand. Mais il ne sera pas le seul membre de sa famille à aller à l’école primaire la semaine prochaine. Il s’en réjouit : « Maman et moi, nous serons tous les deux à l’école et dans la même classe. » En faisant partie du programme  Mama Lernt Deutsch –Papa auch (« Maman apprend l’allemand – et Papa aussi »), sa mère, Fatima, va l’accompagner. Comme ça, elle perfectionnera ses compétences linguistiques pour mieux s’adapter à sa nouvelle vie. En plus, elle fera un grand pas pour aider son fils à réussir à l’école non seulement cette année-ci mais aussi dans l’avenir.

On sait que le succès scolaire d’un enfant est fortement influencé par l’engagement et la collaboration de ses parents avec l’école. Souvent, les parents qui sont des nouveaux arrivants ou qui ne se débrouillent dans la langue que difficilement sont exclus de cette participation et, par conséquent, ne se trouvent pas capables, malgré les meilleures intentions, d’apporter un soutien complet à l’éducation de leurs enfants.

C’est pour assurer une intégration réussie dans le système scolaire allemand et pour encourager l’engagement des parents immigrants que la ville de Francfort a développé le programme « Maman apprend l’allemand – et Papa aussi ». Le programme a débuté en 1997, en tant que projet pilote, dans un faubourg de Francfort, où huit écoles primaires y prenaient part. À Francfort-sur-le-Main il existe maintenant près de 100 cours de ce genre grâce à la coopération du bureau des affaires multiculturelles et des écoles et garderies de la ville.

Par l’entremise du programme, deux matins par semaine, les mères (et les pères) peuvent accompagner leurs enfants à l’école primaire ou à la garderie. Les mères y apprennent l’allemand comme le font leurs enfants ; cela leur permet de mieux comprendre comment se déroulera la vie de leurs enfants dans le nouveau pays. L’instruction est centrée surtout sur le côté pratique – les mots et les phrases de tous les jours dont les mères auront besoin pour s’adapter au nouveau rythme de leur vie en Allemagne et pour apprécier les activités de leurs enfants. On y voit aussi se développer des relations coopératives entre l’école et les parents. En plus, comme ces cours ont lieu au même moment que ceux de leurs enfants, les parents n’ont pas à se soucier des frais de gardiennage.

Le succès : ce n’est pas seulement la langue …
Dans la salle de classe les mères trouvent un forum où elles peuvent former des relations, discuter de problèmes et de solutions et en tirer du soutien, sans avoir peur de jugement ou de préjugés.

« Les cours m’ont appris suffisamment d’allemand pour naviguer la ville et les magasins avec confiance, mais j’y ai aussi rencontré d’autres femmes qui comprenaient bien les défis que mon mari et moi avons dû confronter suite à notre réinstallation. Souvent, après les classes, nous restons un peu pour échanger nos histoires et pour chercher ensemble à résoudre nos problèmes, » ajoute Meera, qui a suivi ces cours cette année avec Mira, sa fille de cinq ans.

Toutes les écoles prenant part au programme « Maman apprend l’allemand – et Papa aussi » ont constaté que leurs élèves manifestaient d’une amélioration importante de leurs compétences linguistiques, résultat sans doute d’un usage plus fréquent de l’allemand dans le domicile et, plus particulièrement, parce qu’ils le parlaient avec leurs mères. Plus aptes à se faire comprendre, les enfants trouvaient la participation plus facile, tout autant dans les salles de classe que dans la cour de récréation.

Une idée qui sait voyager…
Suite au succès du programme « Maman apprend l’allemand – et Papa aussi », la ville de Francfort a voulu l’appliquer plus largement dans les écoles secondaires et à l’échelle nationale. On en a aussi proposé des variations pour le rendre plus accessible.

L’une des variations est basée sur un programme linguistique israélien conçu avec des visites à domicile : « Hippy – Home Instruction Program for Preschool Youngsters » (Programme d’instruction à domicile pour les enfants d’âge préscolaire). Ce programme offre des leçons de langue aux enfants et à leurs parents chez eux, ce qui aide les nouveaux arrivants à se sentir moins isolés et leur permet d’y participer même s’ils ont plus qu’un enfant à surveiller. Un formateur rend visite aux mères une fois par semaine ; le fait que celui-ci parle leur langue maternelle peut rendre les barrières culturelles plus transparentes. Lors de la visite, à travers des jeux on essaie de renforcer le vocabulaire et la familiarité avec les coutumes locales, et on discute des questions d’éducation des enfants telles que la santé et la nutrition. Les mères passent ensuite au moins 15 minutes par jour à pratiquer le matériel appris avec leurs enfants.

La ville de Francfort a toujours été fière de sa population internationale. Entre 38 et 40 % des habitants sont nés à l’étranger, provenant de plus de 170 pays d’origine. Un sur trois résidents a un passeport autre qu’allemand. Depuis 1973, quand Francfort a établi le premier « cours de langue et de formation pour les étrangers » en Allemagne, la ville s’est donné l’objectif d’assurer que les immigrants aient suffisamment de compétences en allemand pour participer entièrement à la vie sociale et civique. Les programmes innovateurs comme « Maman apprend l’allemand – et Papa aussi » vont de pair avec cet objectif. Pour une génération d’enfants, c’est une promesse de plus de succès scolaire dans l’avenir.

Making it Work for You:

  • Involving new immigrant parents in their children's education is essential for the success of the second generation. Does your local school provide opportunities for parents to volunteer or participate in the classroom or in other school activities with their children?
  • Do your schools have after-school programs that provide opportunities for families to become involved?
  • By providing parents with language skills and a real understanding of what their children's new lives involve, schools can help create a more supportive family unit and prevent cultural divides between the generations.
  • The "Mums learns German - Papa also" program has been adapted for secondary schools and stay at home parents - a good idea can work in many forms so don't hesitate to modify a program or concept so it meets the needs of your community or organization.

Newsletter

Pour cette bonne idée, contacter:

Helga Nagel
Head of the Office of Multicultural Affairs
Walter Kolb-Str. 9-11
Frankfurt, Germany,
60594
069 212 387 65
helga.nagel@stadt-frankfurt.de
http://www.frankfurt.de


Maytree