Travail

Munich, Allemagne

Tendre la main aux entrepreneurs migrants à Munich

Landeshauptstadt München

December 6, 2012

En reconnaissant la contribution des entrepreneurs migrants on peut promouvoir la réussite de petites entreprises et construire un réseau de chefs d'entreprise

Les gagnants proviennent de divers milieux – que ça soit turc, hongrois, tunisien, russe, kurde ou iranien. Ilhan Alakra a géré une agence de voyages pendant dix ans. Les sœurs Besma et Ikram Cherif sont propriétaires d’une société de gestion de personnel. Dans sa société spécialisée en TI, Amir Roughani a un effectif de 142 personnes.

Tous les ans depuis 2010, la municipalité de Munich a décerné le prix Phoenix lors d’un gala à l’hôtel de ville. Chacun des trois gagnants reçoit 1000 € pour avoir été un exemple « des accomplissements remarquables sur le plan économique ainsi que des efforts de responsabilité sociale de la part des entreprises migrantes ». Il se peut que ces individus exemplaires soient des entrepreneurs accomplis ; qu’ils aient engagé – ou créé des opportunités pour – de jeunes stagiaires ou apprentis provenant de milieux migrants ; qu’ils aient favorisé la diversité au sein de leur main-d’œuvre ; ou qu’ils aient investi dans la ville. Leur réussite fait partie de celle de Munich.

Le prix Phoenix est l’un des quatre composants du programme « Entrepreneurs migrants à Munich (MEM) », dirigé par le département municipal du développement de la main-d’œuvre et de l’économie, sous la rubrique de la politique de la qualification professionnelle et de l’emploi local. Cela s’intègre au programme « Emploi et qualification à Munich (MBQ) », au moyen duquel la ville applique sa stratégie primaire relative au marché du travail. Soutenant actuellement plus de 110 projets et activités, le programme a pour objet d’améliorer les perspectives de personnes défavorisées cherchant de l’emploi à Munich – dont un groupe cible majeur serait les entrepreneurs migrants.

La troisième plus grande ville d’Allemagne, Munich prend sa réussite économique bien au sérieux, ce qui veut dire qu’elle sait reconnaître la contribution des entreprises migrantes. Plus de 35 % de sa population de 1,3 million habitants proviennent d’un milieu migrant, et on attribue aux quelques 12 000 entreprises migrantes l’emploi de plus de 100 000 personnes en provenance de tous les secteurs de la vie.

Quatre piliers

Selon MEM, il y a quatre piliers à son programme d’entrepreneuriat migrant : fournir de l’aide, vérifier les qualifications, créer un dialogue et promouvoir la reconnaissance. Lancé en 1999 pour assurer la formation d’entrepreneurs migrants établis ainsi que de leurs employés, le programme s’est vu élargir depuis pour comprendre des services spécialisés conçus pour aider les entrepreneurs nouveaux et naissants à démarrer ou à élaborer des plans d’entreprise ou bien pour les aider à évaluer leurs qualifications et leurs besoins de formation supplémentaire. Le Forum dialogue d’affaires visant les migrants assure un soutien à la création d’entreprises en faisant appel à des conseils experts. Parmi d’autres soutiens offerts, on peut citer un cours de formation sur le mentorat : ce que doivent faire les entrepreneurs ou chefs d’entreprise établis pour transmettre aux jeunes les connaissances et les compétences nécessaires à la réussite sur le marché du travail.

Les activités de rapprochement – indispensables à la réussite continue de MEM – comprennent la construction d’un réseau croissant d’organismes, d’entreprises et d’entrepreneurs migrants établis qui seraient disposés à favoriser l’entrepreneuriat des migrants de Munich. Grâce à la diversité de son effectif, MEM peut fournir un accès immédiat à une réserve de compétences en langues étrangères et de connaissances au sujet de communautés et de réseaux informels et ainsi plus facilement recruter de nouveaux clients tirés de quartiers où il y a un fort pourcentage de personnes provenant d’un milieu migrant. Parmi d’autres stratégies de recrutement adoptées : surveiller les annonces dans les médias locaux à vocation ethnique et maintenir un site Web dans plusieurs langues, dont le turc, le grec, le russe, l’espagnol, l’arabe, le kurde et le croate.

La réussite

Aujourd’hui, on considère le programme MEM comme un centre d’informations et de conseils ayant pour but le développement d’entreprises dans les communautés migrantes de la ville, en aidant les petits entrepreneurs et employeurs à lancer des ponts vers les grandes institutions établies. Avec la réputation croissante du prix Phoenix, d’autres villes, telle que Nuremberg, se sont montrées désireuses d’en reproduire le succès. Les membres de l’équipe MEM sont de plus en plus sollicités pour partager leurs bonnes pratiques en matière d’entreprenariat migrant à des conférences et séminaires locaux et internationaux. Le financement du programme provient de la municipalité, du Fond social européen et de l’Union européenne.

Making it Work for You:

  • Pour réussir dans la construction d'un réseau, il faut y aller étape par étape, en veillant à ce que soient équilibrés les avantages pratiques et les contributions.
  • Il faut avoir un contact personnel avec les entrepreneurs migrants lors de la construction d'un réseau de programme. La consultation va vous permettre de mieux évaluer le type de soutien dont ils ont besoin et en même temps renforcer la confiance servant à faire progresser les relations
  • Mieux vaut commencer modestement, en se concentrant sur des résultats mesurables, et tirer parti des succès obtenus pour créer une gamme plus large de services.
  • Avec un prix organisé à l'échelon de la ville on fait montre d'engagement envers le programme, estime les héros locaux et édifie un soutien via les médias et le réseau.

Maytree